Une Courte Biographie

Lama Yeshe, © Lama Yeshe Wisdom Archive

Lama Thoubten Yéshé est né au Tibet en 1935 dans la ville de Tölung Dechen, non-loin de Lhassa. A deux heures de cheval de là se trouvait Chi-me Lung Gompa, le monastère d’une centaine de nonnes de la tradition Guéloukpa.

Cela faisait quelques années que leur abbesse et maître était décédée lorsque Nenung Pawo Rinpoché, un lama de la tradition Kagyü reconnu pour ses pouvoirs psychiques, rendit visite à la nonnerie. Elles lui demandèrent où se trouvait leur abbesse maintenant. Il répondit que dans un village proche se trouvait un garçon né tel jour à telle heure, et que si elles faisaient des recherches, elles découvriraient qu’il était bien la réincarnation de leur abbesse.

Suivant ce conseil elles trouvèrent le jeune Lama Yéshé à qui elles apportèrent des offrandes et lui donnèrent le nom de Thondrub Dorjé. Les jours suivants, les nonnes emmenèrent souvent le jeune garçon dans leur couvent afin qu’il participe aux diverses cérémonies et autres fonctions religieuses qui s’y tenaient. Pendant ces visites – qui pouvaient durer plusieurs jours– il demeurait souvent dans le temple et participait avec elles aux rituels. Les nonnes lui rendaient aussi souvent visite chez ses parents ou son oncle, Ngawang Norbu, un étudiant Gueshé du monastère de Sera Jey, qui lui enseignait l’alphabet, la grammaire et la lecture.

Bien que le jeune garçon aimât beaucoup ses parents, il trouvait que leur existence était pleine de souffrances et il ne souhaitait pas vivre de la même façon. Dès son plus jeune âge, il émit le souhait de suivre une vie spirituelle. Chaque fois qu’un moine leur rendait visite, il le suppliait de l’emmener dans un monastère. Finalement, âgé de six ans, ses parent l’autorisèrent à rejoindre Sera Jey, l’un des trois grands collèges monastiques et centres d’études de la tradition guéloukpa, situé aux environs de Lhassa. Il fut accompagné par son oncle qui promit à sa mère de bien prendre soin de lui.

Les nonnes lui offraient les robes et autres nécessités dont il avait besoin à Sera, tandis que son oncle le supervisait, le faisant étudier sérieusement.
Il demeura à Sera jusqu’à l’âge de vingt-cinq ans. C’est là qu’il reçut les instructions spirituelles basées sur les traditions d’éducation qui avaient été diffusées depuis l’Inde jusqu’au Tibet, il y a plus de mille ans. De Kyabjé Trijang Rinpoché, le tuteur cadet de sa Sainteté le Dalaï Lama, il reçut les enseignements sur le Lamrim, la voie graduée vers l’éveil, qui donne une vision complète du chemin des soutras vers la bouddhéité. Il reçut en plus de nombreuses initiations tantriques et des enseignements des tuteurs cadets et ainés, Kyabjé Ling Rinpoché, Drag-ri Dorjé-chang Rinpoché, Song Rinpoché, Lhatzün Dorjé-chang Rinpoché et de nombreux autres grands Lamas et Maitres de méditation.

FaLang translation system by Faboba