Index de l'article

Une Courte Biographie

Lama Yeshe, © Lama Yeshe Wisdom Archive

Lama Thoubten Yéshé est né au Tibet en 1935 dans la ville de Tölung Dechen, non-loin de Lhassa. A deux heures de cheval de là se trouvait Chi-me Lung Gompa, le monastère d’une centaine de nonnes de la tradition Guéloukpa.

Cela faisait quelques années que leur abbesse et maître était décédée lorsque Nenung Pawo Rinpoché, un lama de la tradition Kagyü reconnu pour ses pouvoirs psychiques, rendit visite à la nonnerie. Elles lui demandèrent où se trouvait leur abbesse maintenant. Il répondit que dans un village proche se trouvait un garçon né tel jour à telle heure, et que si elles faisaient des recherches, elles découvriraient qu’il était bien la réincarnation de leur abbesse.

Suivant ce conseil elles trouvèrent le jeune Lama Yéshé à qui elles apportèrent des offrandes et lui donnèrent le nom de Thondrub Dorjé. Les jours suivants, les nonnes emmenèrent souvent le jeune garçon dans leur couvent afin qu’il participe aux diverses cérémonies et autres fonctions religieuses qui s’y tenaient. Pendant ces visites – qui pouvaient durer plusieurs jours– il demeurait souvent dans le temple et participait avec elles aux rituels. Les nonnes lui rendaient aussi souvent visite chez ses parents ou son oncle, Ngawang Norbu, un étudiant Gueshé du monastère de Sera Jey, qui lui enseignait l’alphabet, la grammaire et la lecture.

Bien que le jeune garçon aimât beaucoup ses parents, il trouvait que leur existence était pleine de souffrances et il ne souhaitait pas vivre de la même façon. Dès son plus jeune âge, il émit le souhait de suivre une vie spirituelle. Chaque fois qu’un moine leur rendait visite, il le suppliait de l’emmener dans un monastère. Finalement, âgé de six ans, ses parent l’autorisèrent à rejoindre Sera Jey, l’un des trois grands collèges monastiques et centres d’études de la tradition guéloukpa, situé aux environs de Lhassa. Il fut accompagné par son oncle qui promit à sa mère de bien prendre soin de lui.

Les nonnes lui offraient les robes et autres nécessités dont il avait besoin à Sera, tandis que son oncle le supervisait, le faisant étudier sérieusement.
Il demeura à Sera jusqu’à l’âge de vingt-cinq ans. C’est là qu’il reçut les instructions spirituelles basées sur les traditions d’éducation qui avaient été diffusées depuis l’Inde jusqu’au Tibet, il y a plus de mille ans. De Kyabjé Trijang Rinpoché, le tuteur cadet de sa Sainteté le Dalaï Lama, il reçut les enseignements sur le Lamrim, la voie graduée vers l’éveil, qui donne une vision complète du chemin des soutras vers la bouddhéité. Il reçut en plus de nombreuses initiations tantriques et des enseignements des tuteurs cadets et ainés, Kyabjé Ling Rinpoché, Drag-ri Dorjé-chang Rinpoché, Song Rinpoché, Lhatzün Dorjé-chang Rinpoché et de nombreux autres grands Lamas et Maitres de méditation.


Lama teaching at Kopan, 1974, © Lama Yeshe Wisdom ArchiveLes enseignements tantriques que reçut Lama Yéshé sont un chemin rapide et puissant pour développer un esprit parfaitement éveillé et pur, aspects qui sont représentés par une large variété de déités tantriques. Certaines des déités tantriques dont les pratiques ont été initiées à Lama Yéshé sont Hérouka, Vajrabhairava and Gouhyasamadja qui représentent respectivement la compassion, la sagesse et les moyens habiles d’un être pleinement éveillé. Il étudia aussi les six fameux Yogas de Naropa, d’après un commentaire basé sur les expériences personnelles de Djé Tsongkhapa.

Parmi les autres enseignants qui ont guidés son développement spirituel, on trouve : Guéshé Thoubten Wangchoug Rinpoché, Guéshé Lhoundroub Sopa Rinpoché, Guéshé Rabten and Guéshé Ngawangue Guédoune. Il fut ordonné novice à l’âge de huit ans par le Vénérable Pourchog Jampa Rinpoché. Durant toute sa formation, Lama Yéshé priait continuellement pour qu’il puisse un jour apporter les bienfaits de la pratique spirituelle à ceux qui vivent dans l’ignorance du Dharma. Cette phase de formation prit fin en 1959. Comme Lama Yéshé le dit lui-même : « Cette année-là, les chinois me firent gentiment comprendre qu’il était temps pour moi de quitter le Tibet et d’aller visiter le monde extérieur ».

© Lama Yeshe Wisdom Archive

S’échappant par le Bhoutan, il finit par atteindre le nord-est de l’Inde où il entra en contact avec de nombreux autres refugies tibétains. Au camp de réfugiés de Buxa Douar, il poursuivit ses études là où elles avaient été interrompues. Au Tibet, il avait déjà reçu des enseignements sur la Prajnaparamita (la perfection de la sagesse), le Madhyamika (la voie du milieu) et la logique. Il poursuivit son éducation en Inde en apprenant les règles de discipline du Vinaya et le système métaphysique de l'Abhidharma. De plus, le grand bodhisattva Tenzine Gyaltsène, le Lama Kounou, lui enseigna le Bodhisattvacharyavatara de Shantideva (la pratique des héros à l'esprit d'éveil) et le Bodhipathapradipa de Atisha (la lampe sur la voie vers l’éveil). Il participa aussi à d’autres enseignements et initiations tantriques et reçu la pleine ordination de Kyabjé Ling Rinpoché à l’âge de vingt-huit ans.

© Lama Yeshe Wisdom ArchiveL'un de ses lamas, en Inde comme au Tibet, était Guéshé Rabten, un pratiquant extrêmement élevé et réputé pour sa concentration en un point et la force de sa logique. Ce maître compassionné avait un disciple appelé Thoubten Zopa Rinpoché et, sur les conseils de Guéshé Rabten, Lama Zopa Rinpoché reçut des instructions supplémentaires de Lama Yéshé. A cette époque Lama Zopa Rinpoché était encore un jeune garçon et son intendant souhaitait ardemment qu’il fut confié en permanence à Lama Yéshé. Apres avoir consulté Kyabjé Trijangue Rinpoché, il en fut décidé ainsi et ils restèrent ensemble jusqu'à la mort de Lama Yéshé en 1984.

La réincarnation de Lama Yéshé, est Lama Ösel né de parents espagnols en 1985.

Pour plus d'informations, de photos et d'enseignements, veuillez cliquer ici

FaLang translation system by Faboba