lama zopa khadro la
Lama Zopa Rinpoche and Khadro-la
Root Institute, Bodhgaya, India;
Photographer: Lobsang Sherab; 2018-01

 

Le Monastère Nalanda est affilié à la FPMT. Cela signifie que le Monastère suit la direction spirituelle de Lama Zopa Rinpoché. Cela signifie aussi que le Monastère utilise les programmes d'éducations et le matériel de la FPMT, qui a été crée dans la lignée unique de Lama Yéshé et Lama Zopa Rinpoché.

Chaque centre FPMT est autonome (une entité légale séparée) et est responsable de sa gestion et de ses finances.

Tous les centres FPMT suivent le code d'étique de la FPMT.


 

Abbot Geshe Lobsang Jamphel

Nalanda est un monastère bouddhiste unique en Europe pour moines occidentaux de la tradition tibétaine Guéloukpa. Actuellement, environ 20 moines, 10 moniales et 30 laics forment le cœur de la communauté.  Le monastère de Nalanda offre un environnement idéal pour combiner études et pratiques dans un mode de vie approprié.

Situé à environ 40 km de Toulouse dans le département du Tarn, dans le sud-ouest de la France, sur les berges de l’Agout, le monastère avec ses jardins privés et entouré de champs agricoles, profite d’un environnement calme et paisible. A proximité se trouve l’Institut Vajra Yogini, son alter ego laïc.

 « Toutes les personnes qui vivent et travaillent ici ont contribué à l’aboutissement presque total du nouveau bâtiment. Ce nouveau bâtiment est de grande qualité et possède de nombreuses chambres. Ce que nous devons faire désormais, c’est  préserver et garder une vision de l’avenir : la transformation de ce lieu en une très grande université de style monastique, où beaucoup de personnes pourraient venir vivre et étudier». 

L’Abbé Guéshé Lobsang Jamphel

Lignée et Enseignants

Le directeur spirituel de Nalanda est Lama Zopa Rinpoche, qui, avec son maître Lama Yéshé, fonda le monastère Nalanda en 1981, le premier Monastère Occidental de la Fondation pour la Préservation de la Tradition Mahayana (FPMT). Guéshé Lobsang Jamphel en est l’Abbé actuel.

Tout au long de l’année, Nalanda a aussi la chance d’accueillir d’autres enseignants remarquables, ainsi que de Grands Lamas. Le  Vénérable Gyaltsen, notre directeur, coordonne la gestion quotidienne du monastère, alors que d’autres moines ainés s’occupent d’autres tâches, telles que la coordination des programmes d’études, la traduction, la discipline et la bibliothèque.

Un environnement favorable

L’objectif de Nalanda est d’être essentiellement un lieu d’accueil pour les moines qui souhaitent mettre en pratique la philosophie, la discipline monastique et faire des retraites.

En tant qu’ambassadeurs des enseignements du Bouddha et de Sa Sainteté le Dalaï Lama, la Sangha de Nalanda s’efforce d’être une source d’inspiration pour les autres par son exemple et sa conduite. La communauté de Nalanda contribue à la paix dans le monde et au développement spirituel individuel en préservant les enseignements du Bouddha dans la société occidentale et en inspirant d’autres personnes par des valeurs de comportement éthique, de tolérance, de compassion et de sagesse.

Depuis 30 ans, les moines du Monastère de Nalanda ont aidé sans relâche la diffusion des enseignements du Bouddha, à travers les projets mondiaux de la FPMT, en tant qu’enseignants, mentors, directeurs de projets, coordinateurs de programmes et conseillers. La responsabilité de Nalanda de mener à bien les souhaits de nos précieux enseignants, Lama Yéshé et Lama Zopa Rinpoché, n’est seulement possible que grâce à la générosité de nos mécènes.  

Les personnes non-ordonnées

Aux côtés des moines, des hommes non-ordonnés peuvent aussi vivre à Nalanda, tandis que les femmes ont l’opportunité de vivre dans les environs.  

Nalanda accueille aussi chaleureusement tous les  visiteurs. Ces derniers sont particulièrement bienvenus chaque Dimanche après-midi, entre 14h et 18h ou sur rendez-vous en dehors de ces horaires.

« Nalanda est bien préservé et en bonne condition. Avec le nouveau bâtiment, j’espère que le nombre de moines augmentera. Lama Yéshé souhaitait qu’il y ait un minimum de 50 moines et cela serait très bien. Ceci est mon souhait intérieur le plus sincère. Tout comme le Nalanda historique, jadis  très important  en Inde, j’espère que dans l’avenir il y ait 10 000 moines ici. Il est vrai que les grands sites décrépissent et finissent en ruines alors que d’autres petits sites se développent. C’est pourquoi nous ne devrions pas faire une fixation sur l’état actuel, mais nous tourner vers le futur »   

L’Abbé Guéshé Lobsang Jamphel