Lama Zopa Rinpoché est le directeur spirituel du Monastère Nalanda ainsi que de l'association internationale FPMT. Lors de sa visite en mai 2009, Rinpoché nous a donné les conseils suivants.

 

Étudier le Dharma pour être bénéfique aux autres

 

Lama Zopa Rinpoche donnant une conférence au monastère Nalanda en 2011Si vous étudiez le Dharma, faites le pour le bénéfice de tous les êtres vivants. C'est l'aide la plus importante, car tant que les êtres ne sont pas libérés du karma contaminés et des afflictions, ils souffrent constamment. Ils souffrent depuis des renaissances sans commencement et jusqu'à ce qu'ils soient libérés du karma contaminé et des afflictions, ils souffriront constamment.
C'est pourquoi, ils ont besoin d'aide, ils ont besoin d'être instruit au Dharma et donc vous avez besoin d'étudier le Dharma. C'est l'aide la plus importante. Ils ont besoin de vêtements et de nourriture mais seul cela ne suffit pas à les libérer. Le Dharma est le véritable bénéfice dont ils ont besoin. Tant qu'ils n'ont pas actualisé le Dharma, ils souffriront sans fin dans les royaumes inférieurs.

Avoir pris l'ordination est très important pour aider les autres. Vous devenez un exemple. Vous êtes braves, une armée de guerriers qui combat ses propres afflictions et celles de tous les autres êtres vivants. C'est la guerre contre vos afflictions et celles des autres. C'est d'un très grand bénéfice pour tous les êtres vivants. L'ordination et l'étude du Dharma sont les choses les plus importantes pour aider les autres êtres vivants.

En maintenant cette attitude, en chérissant les autres, leur bonté, alors vous vivez avec cœur pour les autres et naturellement vous dédiez votre vie aux autres. Même le simple fait d'aller se coucher en se rappelant combien les êtres vivants sont bons et précieux, alors vous devenez naturellement une cause de bonheur et d'éveil pour eux. Vous devez être en bonne santé pour pratiquer le Dharma, aussi, tel un médicament vous dormez pour le bien de tous les êtres. Que ce soit pendant les repas, la toilette, tout devient une pratique pour les autres si l'on garde ceci à l'esprit. Vous devez vous souvenir de la bonté du nombre infini d'êtres vivants. Je précise que l'être qui vous est le plus cher est identique à tous les autres êtres vivants. Si vous étudiez le Dharma, cela devient purement dédié aux autres, au nombre infini d'êtres vivants. Quoique vous appreniez, quelle que soit la langue tibétaine ou autre, cela devient une aide à tous les êtres vivants.

Le but de la vie, comment vivre sa vie, pourquoi et pour qui étudier le Dharma, autant d'aspects dont le plus important est votre motivation. Vous vivez une vie de Dharma, l'attitude la plus saine, l'esprit le plus pur, non entaché par les pensées d'auto-chérissement. Le chérissement du "je" créé tous les obstacles à l'éveil,  les obstacles à la libération de tous les êtres du samsara, obstacle à votre propre libération du samsara, obstacle à atteindre votre propre bonheur dans cette vie ci et toutes les autres.

Dans le Bodhisattvacharyavatara, le grand Bodhisattva Shantideva dit "Si nous ne pratiquons pas l'échange de soi avec les autres, alors l'éveil est impossible. Même dans le samsara, le bonheur ne pourra être atteint."  Toutes les souffrances des vies passées, de cette vie et des vies futures viennent du chérissement du "je". Cela signifie que toutes les souffrances, les problèmes viennent du "je". Tous les bonheurs des trois temps, temporaires et ultimes viennent des autres, chacun de tous les êtres vivants. Que vous soyez dans le royaume des enfers, le royaume animal ou autres, tous les bonheurs viennent des autres, de chacun des êtres vivants, même de ceux qui sont en colère contre vous, qui ne vous aiment pas, ceux que vous appelez vos ennemis.

La principale motivation d'étudier le Dharma n'est pas d'obtenir la paix, la libération du samsara ou le bonheur dans les vies futures mais plutôt d'atteindre l'éveil pour pouvoir libérer tous les êtres vivants de l'immense souffrance du samsara. Cette motivation est identique que l'on soit ordonné ou que l'on suive les vœux laïcs.

Etudier le Dharma pour le bénéfice de tous les êtres vivants est l'offrande la plus belle et la plus importante aux yeux du nombre infini de Bouddhas, de boddhisattvas et de maîtres.

 

 Étudier

 

Le cœur de l'étude du Dharma est d'étudier la philosophie avec une intention. Non pas comme à l'Université qui sont des études intellectuelles afin que vous puissiez trouver un emploi et gagner de l'argent et qui n'a rien à voir avec la transformation de son esprit car c'est juste une compréhension intellectuelle et qui n'est pas dédiée au bénéfice des autres. Mais lorsque l'on étudie le Dharma avec l'intention d'avoir dans cette vie des réalisations sur la voie qui mène à l'éveil, avec cet esprit, avec de la dévotion pour le Maître, avec l'esprit de renoncement et celui de la bodhicitta et la compréhension de la vacuité, si l'on souhaite obtenir toutes ces réalisations, cela nécessite de faire des requètes au Maître, d'accumuler des mérites et de purifier le karma négatif.

Étudier à l'Université pour obtenir un emploi plus tard est une motivation très conventionnelle. Même si le sujet est le Dharma, si votre motivation est intellectuelle, ce n'est pas du Dharma, mais tient plus des huit préoccupations mondaines. Ce que vous faites est la chose la plus importante dans la vie, en particulier pour la sangha qui vit avec des voeux. Cela rend la vie incroyablement précieuse, beaucoup plus précieuse notament avec l'étude du Dharma. C'est comme si votre vie était devenue de l'or à partir d'excréments. Vous faites la chose la plus importante au monde, la chose la plus importante dans votre vie et la chose la plus bénéfique pour les êtres sensibles et pour vous-même.

 

Dernier conseil pour les moines et laïcs résidents

 

Je veux dire à nouveau pourquoi ce monastère est si important : parce que dans notre organisation il y a un autre petit monastère en Australie, construit par le Dr Adrian. Le monastère Nalanda existe depuis longtemps et je pense que c'est le seul monastère tibétain en Occident. Il existe de nombreux lieux de retraite mais je n'ai pas entendu parler d'un autre monastère et la raison est que c'est très difficile. Par conséquent, vous devez avoir conscience que vous êtes incroyablement chanceux d'être moine au monastère Nalanda. Même en Suisse, Guéshé Rabten Rinpoché, qui a été mon professeur à Buxa où nous avions très peu de textes, mais de qui j'ai reçu des enseignements. Ils avaient de très bonnes conditions et sous la direction d'un grand érudit, beaucoup parlaient tibétain, pratiquaient le débat, mais aucun d'entre eux n'est resté moine et ceci inclut Alan Wallace qui est parti pour méditer sur le calme mental et qui n'a pas fini. Il reste peut être un moine australien. Il y a aussi Antonio Satta qui a été là un certain temps avant d'être ordonné. Ici, les conditions ne sont pas aussi confortables que là-bas où c'était moins cher, mais ce monastère a duré beaucoup plus longtemps. Même si certains des anciens moines, tel que Thubten Pende, ont rendu leurs vœux.

 

C'est une question de mérite. Si vous n'avez pas beaucoup de mérites, vous ne resterez pas longtemps. Même dans le grand confort et avec un grand maître vous ne resterez pas sans mérite. Vous avez besoin de faire beaucoup de prières et d'accumuler beaucoup de mérites pour maintenir votre vie avec vos voeux, la plus riche qui soit, LA vie qui accomplit tout. Il est très facile de réaliser la libération et l'illumination et être ordonné est le meilleur support pour la pratique du tantra. D'énormes mérites et un bon karma sont nécessaires pour vivre en tant que moine. Si vous n'avez pas de mérites, cela ne durera pas. De toute façon, vivre cette vie en tant que moine, vivre avec l'ordination chaque seconde est plus précieux qu'un ciel rempli de joyaux qui exhausent les souhaits. C'est si facile d'obtenir des réalisations.

 

Pour ceux qui vivent une vie laïque, avec une famille, c'est avec votre partenaire que vous allez pratiquer le Dharma, développer la patience, le bon cœur, la bonté et la compassion. C'est avec cette personne que vous allez développer votre esprit. Profitez de cette personne pour développer ces qualités, profitez de cette personne pour atteindre l'illumination afin de libérer cette personne ainsi que les innombrables autres êtres sensibles et les conduire vers l'éveil. Surtout, pratiquez toujours la patience et les autres perfections afin d'atteindre l'illumination. Si quelqu'un est en colère contre vous, vous n'avez pas besoin de regarder ailleurs, vous avez là le plus précieux des êtres sensibles, dans votre maison, qui se met en colère contre vous, qui vous réprimande, vous pouvez alors pratiquer la bodhicitta et le lâcher prise de l'auto-chérissement et atteindre l'illumination aussi rapidement que possible. De cette façon, vous pouvez devenir une personne intelligente et profiter de cette personne afin d'atteindre l'illumination pour tous les êtres sensibles. Si une personne veut s'en aller après un certain temps, si votre motivation est de pratiquer le Dharma, ce ne devrait pas être un problème. Par conséquent, si vous vivez une vie laïque, c'est comme ça que vous pouvez pratiquer le Dharma. Votre objectif doit être de faire du bien aux êtres sensibles.

 

FaLang translation system by Faboba